:-) Bonne réponse !

Un producteur de sirop d’érable s’appelle un acériculteur. L’acériculture vient du nom latin de l’érable à sucre, acer saccharum. La production de sirop d’érable consiste à récolter la sève de cet arbre, un liquide naturellement sucré, à la fin de l’hiver et à le transformer en sirop via un processus d’évaporation.

Le sirop d’érable est uniquement produit en Amérique du Nord et l’est principalement au Canada, qui concentre les trois quarts de la production mondiale, selon le gouvernement canadien. La province du Québec concentre 92 % de la production du pays. Les producteurs québécois ont constitué une réserve stratégique de sirop d’érable afin de « pallier les aléas annuels de la météo ». Ils ont pioché dedans en décembre pour faire face à la baisse de la production, liée à un printemps trop chaud, et à une hausse de la demande.

La France se situe à la sixième place des destinations d’exportation de produits de l’érable (sirop et sucre) canadiens, selon les données du gouvernement canadien, derrière les États-Unis (qui représentent plus de 59 % de ces exportations), l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Australie et le Japon.