:’-( Vous y étiez presque...

La première caisse d’épargne a été créée à Hambourg, en Allemagne, en 1778. La ville accueillait ainsi le premier organisme de dépôt ouvert à tous, sans distinction de fortune ni de genre. Des caisses d’épargne apparaissent dès 1780 au Royaume-Uni et en Suisse. En France, la première caisse d’épargne est créée en 1818 à Paris.

Toutes fonctionnent sur le même principe, à savoir celui du dépôt libre. Le montant et la périodicité sont ainsi déterminés par l’épargnant, qui conserve le droit de retirer ses économies à tout moment. Un intérêt rémunère cette épargne. En France, l’épargne est dès l’origine déposée sur un livret d’épargne, ancêtre du Livret A.

Créations philanthropiques, les caisses d’épargne ont pour ambition de mettre fin à la pauvreté en incitant les travailleurs à mettre de l’argent de côté. « Tâchons de faire comprendre au peuple les bienfaits, on peut presque dire les miracles, de l’économie », a ainsi déclaré le baron Benjamin Delessert, fondateur de la Caisse d’épargne de Paris. En 1835, en France, une loi fait des caisses d’épargne des établissements privés d’utilité publique. Elles deviennent des banques classiques à partir des années 1970.