:-) Bonne réponse !

Au VIe siècle avant Jésus-Christ, Crésus est le roi de Lydie, à l’ouest de l’actuelle Turquie. Les premières pièces d’or ont été frappées dans son royaume qui était établi au bord de la rivière « Pactole », célèbre pour son abondance en paillettes d’or, selon l’historien grec Hérodote.

Des unités d’échange, comme le sel ou les coquillages, étaient déjà apparues pour remplacer le troc, un système trop limitatif puisque les produits offerts en échange des produits achetés n’intéressaient pas toujours les vendeurs. L’or avait été utilisé dès 4 000 ans avant J.-C. en Mésopotamie pour échanger des marchandises, puis chez les Égyptiens qui avaient créé les premières mines à ciel ouvert 3 000 ans avant J.-C. Mais les pièces en tant que telles n’existaient pas encore.

« La monnaie prend son essor avec les grands empires grecs puis romains », explique le portail pédagogique Faciléco du ministère de l’Économie. Au gré des périodes de crise et d’expansion, la valeur de la monnaie fluctue, ce qui se traduit physiquement : le diamètre des pièces ou leur teneur en or varie. Pendant le Moyen-Âge, chaque royaume, empire et république émet ses pièces. « L’or présente les caractéristiques idéales pour constituer une monnaie : il est rare, mais pas trop, il ne s’oxyde pas, il se stocke facilement et il est reconnaissable par tous », expliquait en 2018 à Brief.eco Philippe Herlin, économiste et auteur de « L’or, un placement d’avenir ».