:’-( Vous y étiez presque...

À sa création en 1898, Nintendo ne développait pas encore de jeux vidéo, mais fabriquait des cartes à jouer. La Nintendo Playing Card Company, créée par Fusajiro Yamauchi à Kyoto, se fait un nom au Japon avec ses « Hanafuda », des cartes de jeux traditionnelles japonaises. En 1959, la société s’exporte à l’international grâce à un partenariat avec Disney pour fabriquer des cartes à l’effigie de Mickey, Cendrillon ou encore Jiminy Cricket.

Ce n’est qu’en 1977, après avoir déjà lancé plusieurs jouets, que Nintendo sort ses premières consoles de jeu vidéo. Son premier succès mondial sur le marché du jeu vidéo intervient avec la sortie en 1986 de la Nintendo Entertainment System (NES), qui s’écoule à plus de 40 millions d’exemplaires. L’entreprise japonaise commence à développer dans le même temps un catalogue de jeux exclusifs : les célèbres personnages de Mario et de Zelda font leur apparition. Suivront plusieurs consoles, dont la Gameboy, la Nintendo 64, la Nintendo DS et la Wii.

Nintendo est aujourd’hui l’un des éditeurs de jeux vidéo et fabricants de consoles les plus rentables au monde. Cinq des 10 jeux les plus vendus de l’histoire sont des exclusivités Nintendo. En 2019, l’entreprise japonaise a réalisé un chiffre d’affaires de 11,41 milliards d’euros et un bénéfice net de 2,24 milliards d’euros. Sa dernière console, la Switch, s’est vendue à plus de 68 millions d’exemplaires.