:’-( Vous y étiez presque...

Le « modèle emmental », également appelé « modèle du fromage suisse », est un dispositif qui permet d’expliquer ou de prévenir un accident ou un autre risque. Il est utilisé dans divers secteurs d’activité comme la santé, l’industrie aéronautique ou encore les transports. Le psychologue britannique James Reason a imaginé cette méthode en 1990 dans son ouvrage « L’erreur humaine ».

Dans ce modèle, les tranches d’emmental correspondent chacune à des mesures de sécurité envisageables, tandis que les trous symbolisent des défaillances. Chaque mesure de sécurité, prise isolément, est insuffisante pour lutter contre le risque. Le but des entreprises est donc de superposer différentes tranches (les mesures), sans que les trous (les défaillances) s’alignent. Ce modèle peut ainsi permettre de perfectionner un système de sécurité comme celui d’une centrale nucléaire, d’un réseau informatique ou d’un avion.

Le virologue australien Ian MacKay a plus récemment adapté le « modèle emmental » à la crise du Covid-19, afin de mieux lutter contre la propagation de l’épidémie. Chaque tranche se réfère à un geste barrière ou à une action collective : distanciation sociale, lavage des mains, port du masque, traçage, vaccins, etc. Selon le modèle, une seule mesure, telle que port du masque, ne suffit pas à ralentir la diffusion du virus. Il faut l’association de plusieurs tranches (mesures) pour recouvrir les trous (défaillances) et augmenter les chances de succès.