:’-( Vous y étiez presque...

La première compagnie pétrolière a été créée à Merkwiller-Pechelbronn, une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en 1741. Le champ pétrolifère de Pechelbronn s’étend sur 35 km de long et 15 km de large. Son pétrole est mentionné pour la première fois dans un écrit datant du XVe siècle. D’après les documents historiques, les paysans de la région recueillaient une huile suintante présente à la surface de l’eau d’un bassin. En 1734, un étudiant en médecine soutient une thèse dans laquelle il énumère les bienfaits de l’huile de Pechelbronn et ses nombreux usages médicinaux (infections, plaies, problèmes des yeux et de la peau, goutte, problèmes articulaires, etc.). Cette thèse est « certainement le point de départ d’une exploitation plus systématique [PDF], souhaitée par le pouvoir royal », explique sur son site le Musée du pétrole de Merkwiller-Pechelbronn. Jean Damacène d’Eyrinis est le premier à obtenir une concession en 1735. Il commence des recherches autour de la source en creusant des galeries à ciel ouvert. Cette concession est reprise en 1740 par Louis Pierre Ancillon de la Sablonnière, interprète du Roi de France en Suisse, qui crée une société par actions l’année suivante. L’entreprise, qui change souvent de propriétaires, diversifie son activité. En plus de la recherche du pétrole, elle développe le raffinage. À partir de 1950, la société qui emploie alors plus de 2 000 salariés a de plus en plus de difficultés à concurrencer le pétrole du Moyen-Orient et d’Algérie, plus fluide et moins coûteux à exploiter. L’entreprise arrête définitivement son activité en 1970.