:-) Bonne réponse !

André Citroën, le fondateur de l’entreprise automobile éponyme, fabriquait des obus avant de se lancer dans la construction de voitures. En septembre 1914, deux mois après le début de la Première Guerre mondiale, le ministre de la Guerre Alexandre Millerand demande aux industriels français de se lancer dans la fabrication de munitions.

Alors à la tête d’une entreprise de fabrication d’engrenages, André Citroën achète plusieurs hectares quai de Javel dans le XVe arrondissement de Paris (actuel quai André-Citroën) pour y établir dès 1915 une fabrique de munitions. Il y développe des méthodes de production à la chaîne, s’inspirant du fonctionnement des usines Ford qu’il a visitées lors d’un premier voyage aux États-Unis en 1912. En 1917, son usine produit jusqu’à 50 000 obus par jour.

Après l’armistice, André Citroën décide de convertir son activité en usine de fabrication de voitures. Il souhaite produire à la chaîne un modèle simple et robuste, à prix réduit. Il inaugure cette usine en janvier 1919. La production de voitures s’y arrête en 1975. L’usine a laissé place à un parc, nommé André-Citroën.