:-) Bonne réponse !

Plus de la moitié des salariés travaillent à temps partiel aux Pays-Bas. Ils étaient 50,5 % en 2016, selon une étude de l’institut français de statistiques Insee publiée en 2018 et comparant l’organisation du travail dans les différents pays de l’UE. Parmi ces salariés, « beaucoup travaillent aux quatre cinquièmes », explique Céline L’Hostis, qui a écrit plusieurs ouvrages sur les Pays-Bas et a été directrice adjointe de l’Institut français de Groningue, aux Pays-Bas, un établissement public ayant pour mission de diffuser la langue et la culture françaises. Dans une tribune publiée dans Le Monde, elle précise que ce type de contrat « est appliqué jusqu’aux plus hauts niveaux de la hiérarchie » et qu’il « n’est pas rare de voir le directeur d’un département universitaire ou la responsable financière d’une entreprise ne pas travailler une journée par semaine ». Le travail à temps partiel concerne surtout les femmes : plus des trois quarts (77 %) d’entre elles exercent à temps partiel, contre plus d’un quart des hommes (28 %). C’est nettement plus qu’en France (30 % des femmes, 8 % des hommes, 19 % dans l’ensemble).