Seuil de pauvreté

L’institut national de statistiques Insee considère comme pauvre, relativement au reste de la population, un ménage dont le revenu est inférieur au seuil de pauvreté. Ce seuil est fixé à 60 % du revenu médian, celui qui partage la population en deux (une moitié gagne moins, l’autre gagne plus). Le seuil de pauvreté évolue donc avec l’ensemble des revenus. En 2015, le seuil de pauvreté en France correspondait à 1 015 euros mensuels pour une personne, 1 523 euros pour un couple sans enfant et 2 132 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans. Corrigé de l’inflation, il était de 967 euros en 2005 et de 498 euros en 1970 pour une personne, selon l’Insee. Indexé au niveau de vie médian, le seuil de pauvreté est un indicateur relatif, qui dépend du niveau des revenus au sein d’un pays. Contrairement à l’UE et à la France, les États-Unis et le Canada calculent un seuil de pauvreté absolu, défini comme le montant nécessaire pour accéder à un ensemble de biens et services indispensables à une vie décente.

À voir aussi : Revenu universel, Inflation

Autres Définitions

Conseil de surveillance

La majeure partie des grandes sociétés privées françaises ont le statut de société anonyme (SA). Le plus souvent, les SA sont dirigées par un conseil d’administration qui nomme en son sein un président et un directeur général (le cumul est fréquent et c’est alors un PDG qui dirige l’entreprise). Cependant, …

Lire la suite

Chaque semaine, Brief.eco explique et met en perspective l’actualité économique.