Pouvoir d’achat

Le pouvoir d’achat représente la quantité de biens et de services que l’on peut consommer avec son revenu disponible. Celui-ci englobe les revenus du travail, les revenus du patrimoine et les prestations sociales diminués des impôts. L’évolution du pouvoir d’achat est donc liée à celle des prix, des salaires et des impôts. Si les prix augmentent, mais que les revenus restent stables, le pouvoir d’achat diminue. Si les salaires augmentent plus vite que les prix, le pouvoir d’achat augmente. Les statistiques publiées par l’Insee représentent une moyenne. Or, le pouvoir d’achat peut, pour une période donnée, augmenter pour une partie de la population, mais baisser pour une autre. Par exemple, une augmentation du prix de l’essence pourra entraîner une baisse du pouvoir d’achat des automobilistes, mais n’aura pas d’incidence sur le reste de la population.

À voir aussi : Smic, Déflation

Autres Définitions

Fonds monétaire international

Le Fonds monétaire international (FMI) a été créé en 1944 par 44 pays souhaitant instaurer un cadre de coopération mondial afin de prévenir les crises financières telles que celle survenue en 1929. Il a pour « objectif premier » de « veiller à la stabilité du système monétaire international », …

Lire la suite

Droit de retrait

Le droit de retrait permet au salarié de quitter son poste de travail ou de refuser de s’y installer sans l’accord de son employeur. Le Code du travail prévoit que le salarié peut exercer ce droit si sa situation de travail « présente un danger grave et imminent pour sa …

Lire la suite

Obsolescence programmée

Adoptée en 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte définit l’obsolescence programmée comme l’ensemble des techniques par lesquelles un fabricant « vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement ». L’obsolescence programmée est depuis considérée comme …

Lire la suite

Chaque semaine, Brief.eco explique et met en perspective l’actualité économique.