Le rouble rebondit face au dollar

La guerre lancée le 24 février dernier par la Russie en Ukraine a entraîné les jours suivants une forte baisse de la valeur du rouble russe face au dollar américain. Mais le rouble s’est depuis redressé : le 24 mai, il valait environ 0,017 dollar américain, son plus haut niveau depuis quatre ans, et il s’échangeait mardi à la clôture autour de 0,016 dollar.

Cette évolution, qui peut sembler contre-intuitive dans la mesure où la Russie est visée par de nombreuses sanctions internationales, s’explique par diverses mesures prises par l’exécutif russe. La principale a été d’exiger des clients étrangers considérés comme inamicaux qu’ils règlent leurs achats de gaz russe en roubles et non plus en dollars ou en euros. Cette décision, qui vise à contraindre les acheteurs étrangers à acquérir des roubles, alimente l’appréciation de cette monnaie, dont les achats sont attendus en hausse.

L’exécutif russe a aussi pris plusieurs mesures visant à contrôler les capitaux. Il a par exemple limité les transferts d’argent des résidents vers l’étranger ou encore interdit aux investisseurs étrangers de vendre les titres russes qu’ils détiennent. Cependant, « cette embellie du rouble ne pourrait être que très provisoire » et dépendra de l’évolution du conflit en Ukraine, prévient Charles-Henry Monchau, directeur des investissements de la banque suisse Syz, dans une analyse publiée début mai.

Autres articles

« Baisse record » des émissions de CO2

Les émissions mondiales de CO2 devraient diminuer d’environ 2,4 milliards de tonnes en 2020, soit une « baisse record » de 7 %, selon une étude publiée la semaine dernière [PDF] par le Global Carbon Project (GCP), un projet de recherche international. « Cette diminution, liée aux mesures de confinement … Lire la suite

Apple vaut plus de 2 000 milliards de dollars

Apple est devenu mercredi dernier la première entreprise américaine à atteindre une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars (plus de 1 690 milliards d’euros). Ce seuil avait déjà été dépassé en décembre par la compagnie pétrolière publique saoudienne Saudi Aramco. La capitalisation boursière d’une entreprise est l’évaluation, à … Lire la suite

L’impact de la pandémie sur la croissance

Le Fonds monétaire international (FMI) s’attend à un recul du PIB mondial (la production totale de biens et de services) de 4,9 % en 2020, selon des prévisions publiées la semaine dernière. Cet organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale estime que la pandémie de Covid-19 a eu « … Lire la suite

Chaque semaine, Brief.eco explique et met en perspective l’actualité économique.