La syndicalisation des salariés en France

Le taux de syndicalisation des salariés en France métropolitaine a fortement chuté en 70 ans, passant de 30,1 % en 1949 à 10,1 % en 2019, selon les données publiées fin décembre par la Dares, le service des statistiques du ministère du Travail. Ce chiffre est relativement stable depuis la fin des années 1980.

Le taux de syndicalisation dans le secteur public représente plus du double de celui du secteur privé. Au sein du secteur public, « les métiers de l’éducation, de la formation et de la recherche sont particulièrement syndiqués (24 %) », note une analyse de la Dares publiée en 2016. « La stabilité de l’emploi, l’insertion dans un collectif de travail, la connaissance de son environnement professionnel sont des facteurs propices à l’adhésion syndicale », explique cette analyse.

L’appartenance syndicale augmente avec l’âge : près de 15 % des salariés de 50 ans et plus étaient syndiqués en 2019, contre moins de 3 % des salariés de moins de 30 ans. Les hommes sont proportionnellement plus nombreux (près de 11 %) à être syndiqués que les femmes (un peu plus de 9 %).

Autres articles

« Baisse record » des émissions de CO2

Les émissions mondiales de CO2 devraient diminuer d’environ 2,4 milliards de tonnes en 2020, soit une « baisse record » de 7 %, selon une étude publiée la semaine dernière [PDF] par le Global Carbon Project (GCP), un projet de recherche international. « Cette diminution, liée aux mesures de confinement … Lire la suite

Apple vaut plus de 2 000 milliards de dollars

Apple est devenu mercredi dernier la première entreprise américaine à atteindre une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars (plus de 1 690 milliards d’euros). Ce seuil avait déjà été dépassé en décembre par la compagnie pétrolière publique saoudienne Saudi Aramco. La capitalisation boursière d’une entreprise est l’évaluation, à … Lire la suite

L’impact de la pandémie sur la croissance

Le Fonds monétaire international (FMI) s’attend à un recul du PIB mondial (la production totale de biens et de services) de 4,9 % en 2020, selon des prévisions publiées la semaine dernière. Cet organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale estime que la pandémie de Covid-19 a eu « … Lire la suite

Chaque semaine, Brief.eco explique et met en perspective l’actualité économique.