La protection de la biodiversité en France

En 2018, 2,4 milliards d’euros ont été consacrés à la protection de la biodiversité et des paysages en France, selon une étude publiée la semaine dernière [PDF] par le Sdes, le service statistique du ministère de la Transition écologique. Ce montant regroupe les dépenses effectuées par les pouvoirs publics (État, collectivités locales, etc.), l’UE, les entreprises et les ménages. Entre 2000 et 2018, il a progressé d’environ 4 % par an.

Les dépenses prises en compte couvrent plusieurs domaines tels que la gestion des zones protégées (création de nouvelles zones, lutte contre les espèces exotiques envahissantes, etc.) et la réduction des pressions sur les milieux naturels (dépenses de prévention des dommages causés par l’industrie et les transports, etc.). La protection de la biodiversité représente 5 % des dépenses de protection de l’environnement en 2018, largement consacrées à la gestion des déchets (38 %) et des eaux usées (26 %).

La France a adopté en 2004 un premier plan pour protéger la biodiversité, 10 ans après avoir ratifié la Convention sur la diversité biologique, un traité international reconnaissant pour la première fois la préservation de la biodiversité comme une « préoccupation commune à l’humanité ». En 2019, l’IPBES, un groupe international d’experts sur la biodiversité mis en place par l’ONU, estimait qu’environ un million d’espèces animales et végétales étaient menacées d’extinction au cours des prochaines décennies dans le monde.

Autres articles

« Baisse record » des émissions de CO2

Les émissions mondiales de CO2 devraient diminuer d’environ 2,4 milliards de tonnes en 2020, soit une « baisse record » de 7 %, selon une étude publiée la semaine dernière [PDF] par le Global Carbon Project (GCP), un projet de recherche international. « Cette diminution, liée aux mesures de confinement … Lire la suite

Apple vaut plus de 2 000 milliards de dollars

Apple est devenu mercredi dernier la première entreprise américaine à atteindre une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars (plus de 1 690 milliards d’euros). Ce seuil avait déjà été dépassé en décembre par la compagnie pétrolière publique saoudienne Saudi Aramco. La capitalisation boursière d’une entreprise est l’évaluation, à … Lire la suite

L’impact de la pandémie sur la croissance

Le Fonds monétaire international (FMI) s’attend à un recul du PIB mondial (la production totale de biens et de services) de 4,9 % en 2020, selon des prévisions publiées la semaine dernière. Cet organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale estime que la pandémie de Covid-19 a eu « … Lire la suite

Chaque semaine, Brief.eco explique et met en perspective l’actualité économique.