Fonds de solidarité

POURQUOI ON EN PARLE.  

Le ministre de l’Économie a annoncé lundi que les restaurateurs qui décidaient d’ouvrir leurs établissements fermés en raison de la crise sanitaire du Covid-19 seraient « suspendus pendant un mois de l’accès au fonds de solidarité ». En cas de récidive, « ils n’auront plus accès du tout au fonds de solidarité », a précisé le ministre.

EN QUOI ÇA CONSISTE.  

Mis en place le 26 mars par l’État et les régions, le fonds de solidarité est un dispositif d’aide visant à « prévenir la cessation d’activité des petites entreprises, micro-entrepreneurs, indépendants et professions libérales, particulièrement touchés par les conséquences économiques du Covid-19 », explique le ministère de l’Économie sur son site.

Le montant des aides versées dans le cadre du fonds de solidarité a évolué à plusieurs reprises depuis le premier confinement au printemps. Ces aides peuvent aller jusqu’à 200 000 euros par mois en fonction de l’ampleur de la perte de chiffres d’affaires de l’entreprise concernée. Le fonds de solidarité est principalement financé par l’État, les régions et les collectivités d’outre-mer.

Au 1er février, l’État avait distribué des aides à 1,9 million d’entreprises via le dispositif du fonds de solidarité pour un montant de 13,9 milliards d’euros, selon le ministère de l’Économie. Les entrepreneurs individuels ont reçu 44,4 % du montant des aides. Les secteurs de l’hébergement et de la restauration (3,5 milliards d’euros) et du commerce (2,1 milliards d’euros) en sont les principaux bénéficiaires.

Autres articles

Revenu de solidarité active

POURQUOI ON EN PARLE.  
Les bénéficiaires du RSA et des allocations logement bénéficieront d’une aide exceptionnelle avant la fin de l’année « de 150 euros plus 100 euros par enfant, la même chose que ce qu’on a fait au printemps », a annoncé mercredi dernier Emmanuel Macron lors d’une interview télévisée. « Je préfère …
Lire la suite

Recapitalisation

POURQUOI ON EN PARLE.  
« L’État a souscrit ce jour à une augmentation de capital de la société nationale SNCF à hauteur de 4,05 milliards d’euros », a annoncé mardi le ministère de l’Économie [PDF]. Dans une interview au Figaro en juillet dernier, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait précisé que « …
Lire la suite

Prêt garanti par l’État

Pourquoi on en parle. Les banques françaises proposent depuis mercredi dernier aux entreprises de bénéficier de prêts garantis par l’État, annoncés le 16 mars par Emmanuel Macron. À travers ce dispositif, l’État pourra garantir jusqu’à 300 milliards d’euros de prêts, soit l’équivalent de 15 % du produit … Lire la suite

Chaque semaine, Brief.eco explique et met en perspective l’actualité économique.