Apple vaut plus de 2 000 milliards de dollars

Apple est devenu mercredi dernier la première entreprise américaine à atteindre une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars (plus de 1 690 milliards d’euros). Ce seuil avait déjà été dépassé en décembre par la compagnie pétrolière publique saoudienne Saudi Aramco. La capitalisation boursière d’une entreprise est l’évaluation, à un moment donné, de la valeur de l’ensemble de ses actions cotées en bourse.

Le cours de l’action d’Apple, qui était à près de 500 dollars mardi à la clôture, a doublé en deux ans. Cette hausse s’explique par les performances de l’entreprise qui se sont encore accrues au deuxième trimestre : à fin juin, ses ventes de produits (téléphones et ordinateurs) et de services ont progressé de 11 % sur un an, tirées par le développement du télétravail lié à la crise du coronavirus. Les services comprennent les applications, les services de stockage ou encore les offres de musique.

Créé en 1976, Apple est coté en bourse depuis 1980. À 2 000 milliards de dollars, sa valeur boursière est désormais supérieure à celle cumulée des 40 entreprises du CAC 40 et au PIB (la production totale au sein d’un pays) de nombreux pays développés, dont l’Espagne, le Brésil, le Canada ou encore la Corée du Sud.

Autres articles

« Baisse record » des émissions de CO2

Les émissions mondiales de CO2 devraient diminuer d’environ 2,4 milliards de tonnes en 2020, soit une « baisse record » de 7 %, selon une étude publiée la semaine dernière [PDF] par le Global Carbon Project (GCP), un projet de recherche international. « Cette diminution, liée aux mesures de confinement … Lire la suite

Les ventes de vélos à assistance électrique en France

Près de 515 000 vélos à assistance électrique ont été vendus en France en 2020, en hausse de 31 % par rapport à 2019, selon une étude publiée jeudi dernier par l’Union Sport & Cycle. Cette organisation professionnelle de la filière sport rassemble plus de 1 400 entreprises (fabricants et … Lire la suite

L’impact de la pandémie sur la croissance

Le Fonds monétaire international (FMI) s’attend à un recul du PIB mondial (la production totale de biens et de services) de 4,9 % en 2020, selon des prévisions publiées la semaine dernière. Cet organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale estime que la pandémie de Covid-19 a eu « … Lire la suite

Chaque semaine, Brief.eco explique et met en perspective l’actualité économique.